jeudi 16 juin 2016

Prenons un chocolat chaud et papotons #4

"Au secours Maman, je suis aux rattrapages !"
 Hello tout le monde ! Comment allez-vous ?! Personnellement, je vais très bien and you know why ?! ("vous savez pourquoi" pour les non-bilingues, ouais je vous taquine aha) Parce que je suis en vacaaaaaances oui oui oui ! Je sais je suis chanceuse aha, mais en même temps il faut bien des avantages à être à la fac et faire des études de droit non ? Je m'excuse encore une fois de mon absence des réseaux, sur la blogosphère et de tout ce qui va avec... Ce n'est pas vraiment facile et je ne cherche pas à me faire pardonner ou autre, mais juste que vous compreniez que je ne vous abandonne pas, je ne vous lâche pas, je suis là pour vous et d'ailleurs si vous avez une quelconque question n'hésitez pas à me rejoindre sur mes réseaux sociaux ou alors à m'envoyer un mail à mon adresse qui est : pechepoudree@gmail.com et bien sûr, j'y répondrai avec plaisir et le plus rapidement possible !
Si je vous reviens aujourd'hui c'est pour vous parler de quelque chose que je vis depuis 2 ans, les rattrapages. Effectivement, ces 11 lettres peuvent faire peur mais il ne faut pas. Malheureusement, cela veut dire retour à la case bibliothèque (universitaire dans mon cas). 

Quand on parle de rattrapages, il y a toujours cette impression d'échec, de déception, mais surtout de frustration envers soi-même car on se dit qu'on n'a pas réussi la première fois alors pourquoi la deuxième marcherait ? On est déçu de soi, mais surtout on a l'impression de décevoir notre entourage, nos proches, notre famille, nos amis, enfin toutes les personnes qui nous entourent. En plus de cette impression de déception qui nous ronge et qui nous fait énormément culpabiliser, il y a ce sentiment que certaines personnes sont heureuses de nous voir échouer là où elles ont réussi, (tout à fait entre nous, ces personnes on les emmerde.).
Oui bien sûr, l'un des premiers problèmes quand on est aux rattrapages c'est qu'il faut se remettre dans les révisions mais PAS DE PANIQUE ! Votre cerveau n'a pas complétement oublié tout le travail que vous avez fourni lors de la première session des examens. En effet, lorsque vous apprenez une première fois vos cours, vous enregistrez des notions, des définitions, des explications. Et lors de la deuxième session, où malheureusement vous allez devoir vous y remettre pendant que d'autres sont en train de bronzer (même si ce n'est pas vraiment le cas cette année !), lorsque vous allez relire vos cours, vous allez vous rendre compte que toutes les choses que vous êtes en train de lire ne vous sont pas inconnus, et oui, car petit cerveau que nous avons se souvient de pas mal de notions quand même ! Pas bête la guêpe n'est-il pas ? C'est rassurant de se rendre compte que le travail accomplit en amont n'a pas servi à rien, non ? Avec le fait que notre cerveau se rappelle de quelques petits détails, cela nous permet de nous attarder plus sur les parties oubliées, ou encore celles qui étaient incomprises. Je sais que nous avons tous une manière de réviser, qu'elle soit par l'écrit, qu'elle soit par la lecture ou encore par le fait de s'entendre lire notre cours, mais récemment j'ai appris que l'une des meilleures méthodes était celle où on réécrivait notre cours (bien sûr en faisant des fiches donc en ne prenant que l'essentiel) et qu'on relisait ce qu'on avait écrit, en effet cela permet au cerveau de se rappeler que c'est vous qui les avez écrites et donc qu'il connaît déjà ces lignes. 
Ce qu'il faut savoir sur les rattrapages c'est que ce n'est pas une honte, en aucun cas, au contraire vous avez une deuxième chance de prouver de quoi vous êtes capables, de ce que vous valez et surtout de faire taire les autres qui ne sont là que pour vous faire du mal, et de leur montrer qu'ils ont tord point ! Bonté divine, ils ont réussi pourquoi pas vous hein ! Alors levez la tête et montrez que vous en êtes capables!  

Maintenant, afin d'avoir du concret sur mes paroles je vais vous parler de mon expérience.
 Tout d'abord, j'ai vécu mon premier rattrapage en première année de licence de droit, c'est-à-dire l'année dernière... Comment vous dire que j'étais anéantie car c'était une amie à moi (M) qui m'avait appris que je ne passais pas et donc que je devais aller aux rattrapages. Mais je me suis ressaisie et je me suis mise à travailler. Il faut savoir que j'avais 8 matières à rattraper ce qui n'était pas anodin. J'ai travailler, je ne me suis pas relâcher, je ne voulais pas redoubler, je voulais rester avec mes amis, et pour tout vous dire c'est cette envie de ne pas redoubler qui a fait que j'ai eu mes rattrapages et que je suis passée en deuxième année. 
Et vous savez quoi ?! Cette année rebelote ! Je suis encore aux rattrapages, mais cette année j'avais 11 matières à rattraper ! C'est énorme oui ! Pour être totalement franche avec vous, je n'ai pas beaucoup travailler cette année, en effet j'étais un peu perdue dans ma vie et dans mes choix d'avenir. Mais cette année, contrairement à l'année dernière j'ai remarqué que j'avais grandi dans ma tête (ouais pas physiquement mdr), et vous savez pourquoi ?! Tout simplement car j'ai pris ces rattrapages avec un peu de recul et je me suis dit, "Au pire tu redoubles, et alors, quel est le problème ?". J'ai enfin compris que redoubler n'était pas une honte. Après ce qui est différent avec le bac ou autre, lorsqu'on est en fac, en tout cas dans la mienne, il ne faut pas une note minimale pour aller aux rattrapages. En effet, si tu n'as pas ton année alors tu rattrapes toutes les matières ajournées, c'est-à-dire celle que tu n'as pas validé.

 Alors oui, quand tu es aux rattrapages, au début c'est compliqué car on fait face à un échec qui est celui de la non réussite de nos examens du premier coup, mais il faut se ressaisir et se dire qu'on a une deuxième chance et qu'il faut la saisir. Je vous assure qu'il n'y a pas beaucoup de deuxième chance qui s'offrent à nous alors quand c'est le cas, il faut saisir cette opportunité et en profiter un maximum ! Et même si tu échoues au second tour, ce n'est pas grave à partir du moment où tu auras fais le maximum, tu ne peux qu'être fière de toi car tu as réussi à affronter ces rattrapages.

Dis toi que ce n'est que le début, et que beaucoup d'autres épreuves t'attendent dans la vie, toutes plus difficiles les unes que les autres, mais qu'il faut que tu t'accroches, que mentalement tu aies confiance en toi et grâce à ça tu pourras gravir des montagnes je te le promets. 



Le petit mot de la fin : 
J'espère que cet article vous a plu, vraiment. Comment vous dire que je me suis mise devant mon ordinateur et j'ai eu une soudaine envie d'écrire. Je peux même vous dire que c'est un one shot aha. 
N'oubliez pas d'avoir confiance en vous, c'est vous qui décidez de votre avenir, ce sont vos choix et personne ne peut décider à votre place. 

J'aimerai savoir si toi tu es déjà allé(e) aux rattrapages, ton expérience personnelle sur cette épreuve, dis le moi en commentaire ! 
Et aussi, est-ce que ce genre d'articles où je blablate plus qu'autre chose te plaît ?
 En tout cas je te fais de gros bisous, et surtout prends soin de toi !
Kassie ♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire